Non classé

Extinction automatique à Gaz -Tout ce que vous devez savoir !

Aujourd’hui, différents moyens d’extinction existent pour lutter contre l’incendie au sein des entreprises.

L’installation d’Extinction Automatique à Gaz (IEAG) consiste à mettre en place un système permettant d’utiliser les caractéristiques de différents gaz pour éteindre ou limiter les effets d’un incendie, notamment en réduisant le temps d’arrêt des outils protégés.

Différents types de gaz sont utilisés dans le cadre d’une IEAG :

  • Les gaz inertes (C02, Azote, Argon…), qui agissent par étouffement, le principe consistant à abaisser la teneur en oxygène aux alentours du foyer, privant celui-ci de comburant (air)

    Inertes : Le système d’extinction automatique par gaz inerte est particulièrement adapté aux locaux stratégiques comme les data centers, les salles de serveurs informatiques, les locaux de commandes électriques et les autres zones sensibles où l’extinction par eau est non recommandée car elle peut entraîner des dommages sur les équipements.
    Les systèmes inertes sont généralement idéaux pour la protection de biens à haute valeur ajoutée comme les archives, les magasins, les laboratoires, les turbines à gaz, les sites pétroliers et les autres sites de productions électriques.Le gaz d’extinction est dispersé dans tout l’espace protégé pour permettre une protection totale avec une diffusion y compris les armoires ou d’autres espaces clos si nécessaire.

  • Les gaz chimiques (FM200, NOVEC 1230…), qui agissent par inhibition, le principe consiste à bloquer la création des radicaux libres.

    FM200 :Avec des centaines de milliers de systèmes installés partout dans le monde, le FM200 est le système le plus largement utilisé pour remplacer le gaz Halon. Ce système permet une surpression rapide du local avec un temps réduit d’émission de gaz, généralement compris entre 6 à 10 secondes. Avec un impact environnemental assez réduit, ce système est particulièrement adapté au petit local où la charge au sol est limitée .

    NOVEC1230 : . Ce système est approuvé LPCB et est conçu pour optimiser le passage du fluide qui caractérise le Novec 1230™. En raison de sa faible volatilité, le Novec peut être chargé en toute sécurité à 25 et 42 bars.


L’IEAG : comment ça marche ?

L’IEAG est généralement constituée de deux systèmes :

  • Un système de détection incendie  automatique .
  • Un système d’extinction .

Concrètement, à la confirmation de l’alarme Feu, l’alarme d’évacuation sonore est enclenchée et les panneaux lumineux « évacuation immédiate » et « entrée interdite » sont allumés. Après une temporisation (réglable jusqu’à 30 secondes) permettant l’évacuation du personnel, une impulsion électrique est envoyée sur une cartouche pyrotechnique ou une électrovanne, entraînant la diffusion du gaz dans le local.

Dans certains cas, ces installations doivent être complétées par des matériels permettant la mise en sécurité du personnel tels qu’un dispositif d’arrêt d’urgence, un dispositif d’abandon d’urgence, des vannes de mise à l’air libre.

Une condition d’efficacité : l’étanchéité

Pour maximiser l’efficacité d’une Installation d’Extinction Automatique à Gaz, il faut que les locaux protégés présentent une étanchéité suffisante afin qu’une concentration minimale soit maintenue pendant une durée de 10 minutes. C’est pourquoi il est important de réaliser, au minimum annuellement, un test d’étanchéité du local (ventitest).

L’installation d’une IEAG représente un investissement non négligeable, il faut donc s’assurer de son efficacité au fil du temps.

Quels sont les avantages de l’extinction gaz ?

L’extinction gaz présente de nombreux avantages pour les entreprises souhaitant améliorer leur niveau de protection incendie.

  • Elle agit de manière précoce, avant même de solliciter le sprinkler, limitant ainsi les dégâts liés au feu et à l’eau et permettant à l’entreprise de redémarrer ses moyens de production rapidement.
  • Le système est automatique, il est opérationnel 24h/24 et 7j/7.
  • Le gaz se répand dans la totalité du volume protégé, assurant une protection optimale. Il n’est pas sensible aux obstructions (capots…), ce qui n’est pas le cas de l’eau.
  • Il existe plusieurs solutions de mise en œuvre permettant de minimiser les coûts.

Comment choisir le bon système d’extinction ?

Tout dépend du type et de la nature des matériels à protéger mais aussi de l’espace disponible pour la mise en place des réservoirs.

  • Protéger un objet(machine, laminoir, moteur…) : CO2
  • Sécuriser des locaux fermés et étanches(petites salles informatiques) : gaz chimiques
  • Couvrir plusieurs salles d’un même bâtiment (salle blanche, locaux informatiques…) : gaz chimiques avec un système centralisé

La centralisation du système consiste à dimensionner la quantité de gaz en prenant en compte le volume le plus grand à protéger. Un seul jeu de réservoir est mis en place pour l’ensemble des locaux. Lors d’une alarme incendie et grâce à un jeu de vannes directionnelles, le système dirige la bonne quantité de gaz dans le local concerné par l’incendie.

En conclusion

La mise en place d’une Installation d’Extinction Automatique à Gaz est une solution à prendre en compte dans la stratégie de prévention et de protection d’une société. L’IEAG peut être mise en place pour assurer un niveau de protection minimal lorsque l’entreprise ne dispose pas de sprinkler. Mais elle peut aussi être un bon complément dans des bâtiments sprinklés, en intervenant en amont, limitant ainsi les pertes d’exploitation liées aux dégâts du feu et de l’eau.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez
Partagez